Qui Sommes-nous ?Intranet | Anciens | Inscription | Documentation

Ecole Centrale des Sciences Médicales et de la Santé en Tunisie

Newsletter

Nom:
E-mail:

Qui est en ligne ?

Nous avons 125 invités en ligne
inscription en ligne
demande de documentation
Formation Nutrition, Formation Physiothérapie,  Formation Infirmière, Formation  Orthophoniste, Formation Prothèse dentaire, Formation Opticien lunetier, Formation  Anesthésie et Réanimation.
Formation Nutrition, Formation Physiothérapie,  Formation Infirmière, Formation  Orthophoniste, Formation Prothèse dentaire, Formation Opticien lunetier, Formation  Anesthésie et Réanimation.
Espace pour anciens étudiants

Réseau de l'université

Cours extra-académique sur la violence dans le soin

 

De grands cris d’alarme retentissent en cacophonie dans nos centres sanitaires qui deviennent malheureusement de moins en moins hospitaliers. Violences et agressions physiques, virulence et véhémence langagière deviennent les lots quotidiens du personnel infirmier principalement atteint par ce mal endémique qui ronge nos institutions.

C’est en partant de cette triste évidence qu’un cours extra-académique a été assuré par Mr Yassine HLAYEM psychologue et enseignant à l' l'Ecole Centrale Supérieure Privée des Sciences Paramédicales et de la Santé afin de conscientiser les étudiants en troisième année sciences infirmières à la rude réalité du terrain, afin de les outiller également pour affronter ce phénomène longtemps vécu comme un fatalisme.

Associé les termes “violence“ et “soin“ peut sembler paradoxal, une incarnation quasi manichéenne du mal et du bien, une opposition dichotomique entre la visée destructrice de la violence et la visée réparatrice du soin qui devrait idéalement se dérouler dans une sorte d’ilot de sérénité préservé de toute violence.

La réalité du terrain est toute autre car tout est violence dans ces lieux où les équilibres sont constamment chamboulés par des patients affligés par les affres de la maladie dont l’agressivité explose souvent en violence, chamboulés par des infirmiers qui sont tout entier aspirés par cette spirale de la violence oubliant souvent la symbolique ultime de leur blouse blanche : L’imperméabilité.

Désamorcer le cycle infernal de la violence tel est le conseille prodigué par Mr HLAMYEM afin de contourner l’effet domino qui engouffre dans de réelle impasses. L’agressivité ou la violence d’un patient cache toujours une peur enfuie, une fragilité exacerbée par la maladie souvent vécue comme une injustice, comme le deuil d’un corps plus sain, plus vivant. Le personnel infirmier doit donc faire preuve de contention en trouvant le juste équilibre entre les deux états d’identification et de distance.

alt
 

Centrale Santé- © 2015 - Tous droits réservés.